Nutrition


COMMENT S’ALIMENTER QUAND ON EST FATIGUÉ ?

Quand notre organisme doit gérer la fatigue récurrente ou permanente, ses stress, ses angoisses, il réduit ses défenses immunitaires. Sans le savoir, de mauvaises habitudes alimentaires sont souvent en cause. On peut alors être plus facilement sujet à attraper virus, bactéries, champignons, ou, selon nos susceptibilités génétiques une maladie dite auto-immune, qui peut toucher n’importe quel organe de notre corps : de la tête aux pieds (diabète de type II ou III, surpoids-obésité, Fibromyalgie et des rhumatismes à l’Alzheimer en passant par la thyroïde, le tube digestif, la peau, les articulations, le foie, les reins, le SFC …).

Notre état immunitaire dépend en particulier :

– d’une bonne et saine alimentation,

– d’une saine activité physique,

– d’activités psychiques et aussi spirituelles de nos choix libres,

– d’un bon sommeil réparateur.

Pour la plupart d’entre nous, c’est au niveau alimentaire qu’il faut faire attention et ne pas avoir peur de changer ses habitudes. Cela ne se fait pas du jour au lendemain, on peut alors complémenter.

Les compléments et ou principalement les trouver

Faites une cure de magnésium …

La carence en magnésium accentue la fatigue musculaire et rend plus sensible à la douleur. D’ailleurs de nombreux patients atteint de fibromyalgie souffrent d’un déficit en magnésium intramusculaire.

Où le trouver ? Dans les eaux minérales ( Badoit, Contrex, Hépar…), les crustacés, les poissons gras, les céréales complètes, les fruits secs oléagineux ( noix de cajou, noix, noisettes, amandes…) et le soja ( pas très bon pour la santé ou en dose minimes ), sinon bien sur en complémentation, il existe des complexes très performants. ( Bio-life Magnésium quattro 900 )

…de Potassium…

Le potassium est indispensable au bon fonctionnement de nos cellules. Il régule la teneur en eau de l’organisme, la conduction nerveuse et il contrôle la contraction musculaire. D’après des chercheurs, en rétablissant le statut en potassium, on améliore le niveau d’énergie des malades, ce qui est un véritable confort pour les personnes souffrant de fibromyalgie.

Où le trouver? Dans tous les produits végétaux, légumes et fruits secs en particulier.

…mais aussi de Zinc!

Le SFC et la fibromyalgie s’accompagnerait d’un taux de Zinc inférieur à la normale, conséquence du stress oxydatif subi par les malades. C’est ce qui ressort d’une étude Belge.

Où le trouver? Dans les huitres, le foie de veau ou de porc, les germes de blé, le pain complet, les flocons d’avoines et le soja. Attention à l’alcool et aux diurétiques qui accentuent le déficit.

 

« ce site ne contient que des conseils, des témoignages, des avis personnels, mais ne se soustrait en aucun cas à un avis médical et professionnel. En cas de doute et avant tout décision veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de santé »

neque. felis libero Aenean elit. consectetur dapibus commodo